films écolos engagés

film

Ecrans verts

Avec “An Unconvenient Thruth”, c’est la première fois qu’une production audiovisuelle est auréolée du Prix Nobel de la Paix. Et poussent désormais dans le terreau hollywoodien des films écolos engagés.

A venir, “La 11ème heure, le dernier virage”, rencontres de scientifiques et spécialistes de l’environnement qui font part de leur méthode pour changer le monde, avec Leonardo Di Caprio en Monsieur Loyal.
Dans la lignée de “Microcosmos”, sorti en 1996, le désir de sublimer le documentaire animalier sur grand-écran se confirme. “Un jour sur terre”, d’Alastair Fothergill et Mark Linfield, promenade bucolique dans le monde animal, souligne en creux ce qui, peut-être, va disparaître. Côté français, “Les Animaux Amoureux”, de Laurent Charbonnier, doux frottements de têtes et de corps à plumes ou à poils, pose un oeil attendri sur les parades nuptiales.

Dans ce contexte prolifique, mais pour la 25e année en fait, le Festival International du film d’environnement, s’ouvre mercredi au cinéma la Pagode, parrainé cette année par Alain Bougrain Dubourg, journaliste et Président de la Ligue de Protection des Oiseaux.

Vous pourrez y voir, gratuitement, les deux films susmentionnés en avant-première et bien d’autres, documentaires, fictions et courts métrages de tous horizons.