Le siwak pour se laver les dents au naturel

siwak
La salvadora persica est une plante du Moyen-Orient, dont les racines et les branches, plus connues sous le nom de siwak, bâton d’araq, ou encore miswak en anglais, présentent un usage de plus en plus commun : le lavage et le blanchissement des dents.

La brosse à dent des temps modernes

De nos jours, certains feraient n’importe quoi pour un peu plus d’écologie dans leur vie. Alors après le blanchissement des dents au bicarbonate de soude ou encore au charbon, pourquoi ne pas passer au siwak, la brosse à dents écologique de nos jours ? Rien de tel pour arborer un joli sourire que de belles dents bien blanches. D’une texture fibreuse, substitut de fil dentaire, le seul fait de se frotter les dents avec du siwak permet de nettoyer les dents tout en réduisant la plaque dentaire et en combattant le tartre. Recommandé par l’OMS 1 à plusieurs reprises, certaines études ont même prouvé que le siwak serait plus efficace que la brosse à dent ! Riche en fluorures et désinfectants, il ne se contente d’ailleurs pas de nettoyer, mais comme le dentifrice, il rafraîchit l’haleine. Il faciliterait aussi la digestion.

Une plante historique

Effectivement, on retrouve des écrits sur le siwak datant de la nuit des temps. Déjà en 500 avant JC, le chirurgien Sushruta d’Inde ancienne, pionnier en anesthésie, recommandait son usage, couplé avec le chanvre indien.

Dans le monde islamique en revanche, il est question du siwak tant pour une question d’hygiène que de rituel. Mahomet l’aurait régulièrement utilisé et en aurait répandu l’opinion positive, ce qui aurait développé son usage régulier lors des petites et grandes ablutions. En effet chez les islamiques, la question d’hygiène, dont l’hygiène de la bouche et des gencives, est primordiale afin de vénérer leur dieu.

Conseils et astuces

Procurez-vous une branche de siwak et mâchez-en l’extrémité afin de la décalotter de son écorce. Attention au goût, il peut être surprenant la première fois. Mâchez ensuite le cœur de la tige jusqu’à ce qu’elle prenne un aspect de petite brosse, puis trempez-la dans l’eau, et frottez avec l’extrémité filamenteuse. Et voilà, rien de plus simple ! Après utilisation, rincez votre tige et rangez-la dans un endroit sec et aéré afin d’éviter toute moisissure. Et quand les filaments sont usés, il suffit de les tailler au couteau pour accéder à une nouvelle partie de la tige.